Contrefaçons de couteaux du soldat de l'armée suisse

Avant toute chose, il convient de comprendre la notion de contrefaçon (illégale) :

La contrefaçon est une violation d'un droit de propriété intellectuelle par le fait de reproduire ou d'imiter quelque chose (notion de plagiat) sans en avoir le droit ou en affirmant ou laissant présumer que la copie est authentique.

 

... Et de ne pas la confondre avec la notion de reproduction (légale sous certaines conditions) :

La reproduction consiste à fabriquer une réplique aussi fidèle que possible à l'original, cette action supposant par avance que l'original soit "libre de droits" ou encore d'obtenir l'autorisation de reproduire de la part du ou des détenteur(s) de ces droits.

 

Dans les exemples qui suivent, les contrefaçons présentées sont pratiquement identiques aux originaux, certaines s’en distinguent toutefois par une finition générale moins soignée, mais ce n'est pas toujours le cas.

La différence qui permet souvent de les reconnaître au premier coup d’œil se situe au niveau de la lame, des poignées ou des outils de ces couteaux :

  • Leurs lames ne comportent pas de marquage d’année de fabrication, ni le poinçon d'un fabriquant reconnu comme fournisseur de l'armée suisse.
  • Ils ne comportent aucun marquage de contrôle de réception "Waffen Kontrol" sur les poignées.
  • Leurs outils ont quelquefois des formes ou des dimensions différentes de celles des originaux.

Parmi les contrefaçons les plus connues, on trouve les poinçons de marques suivants : INOX – PRIMA QUALITÄT – ROSTNEVER …. ou aucun poinçon de marque.

 

Contrefaçons diverses

 

Copyright © 2013 Robert Moix

Site réalisé par Jean-Claude Figuet