A la fin du 19ème siècle...

L'armée Suisse décida d'acheter un nouveau couteau multifonction pliant pour ses soldats, qui devait servir entre autre à manger et à démonter le fusil d'ordonnance (Fusil Schmidt-Rubin).

Les outils inclus sur ce modèle sont une lame, un ouvre-boîte, un tournevis plat et un poinçon.

En janvier 1891, l'armée suisse déclare ce couteau bon pour le service, sous le nom  de "Modèle 1890", il mesure 100 mm, possède une poignée en bois de chêne noirci (certains ont ensuite été fabriqués en ébène) comportant un poinçon de réception en forme de croix suisse.Modèle 1890

Comme à cette époque, aucune société suisse n'avait la capacité de production nécessaire, les 15.000 premiers couteaux ont été livrés par le fabricant allemand de couteaux Wester & Co. de Solingen jusqu'à fin 1891.

Dès octobre 1891, la compagnie Karl Elsener à Ibach dans le canton de Schwyz en Suisse, qui deviendra par la suite Victorinox, a pris le relais. De nombreux autres fabricants de couteaux d'Allemagne et de Suisse ont fabriqué ces couteaux et les modèles suivants, y compris la firme créée en 1893 sous le nom de Paul Boéchat & Cie et qui deviendra plus tard Wenger.

 

Copyright © 2013 Robert Moix

Site réalisé par Jean-Claude Figuet